Témoignage

ARNAUD, Bac+3 Responsable Technico-Commercial France et International CHEZ CENTURY 21 -

Arnaud B., a décidé de valoriser son expérience professionnelle de commercial en reprenant une formation en Bac+3 RTCFI. Il a accepté de revenir sur ce choix et ce qu’il en retient.

Quel était votre poste avant d’entreprendre cette formation ?

J’étais en poste dans une entreprise de biens d’équipement en tant qu’assistant export. Mon rôle était d’assurer le suivi client du paiement des produits jusqu’à la livraison. J’avais donc la responsabilité de la gestion logistique et administrative de la commande. Plus concrètement, il s’agit d’effectuer les opérations d’enregistrement, d’élaborer les documents douaniers, d’établir les formulaires réglementaires voire de résoudre les litiges liés à de mauvaises conditions d’acheminement ou un retard de livraisons ; etc.).

D’où est venu votre choix de reprendre une formation ?

 Après près de 15ans au même poste, j’ai eu une réelle envie d’évoluer. Mais à chacune de mes candidatures, on m’a répondu que je n’avais pas le niveau de formation requis. Mais je voulais vraiment devenir commercial, alors je me suis renseigné sur les différentes options qui s’offraient à moi. La plus avantageuse était de reprendre une formation, mais de l’effectuer en alternance afin de compenser la perte de mes revenus.

Pourquoi avez vous choisi l’IFCV pour ce changement de Cap ?

A la base, je m’étais inscrit dans une autre école (je l’avoue !), et avait commencé à démarcher dans quelques entreprises. C’est quand je me suis rendu chez Century 21, que l’employé m’a indiqué un partenariat entre cette entreprise et l’IFCV. J’ai donc décidé de leur envoyer une candidature en ligne pour mettre toutes les chances de mon côté.

Où en êtes vous aujourd’hui ? Quels sont vos projets ?

J’ai finalement réussi à trouver l’entreprise par mes propres moyens, ayant une connaissance travaillant dans une autre agence Century21, j’ai pu y signer mon poste en alternance. Je crois que cette entreprise m’était destinée puisque j’ai eu, il y a peu de temps, une promesse d’embauche de leur part à la fin de ma formation !

Ce choix de changement radical de vie n’a pas été simple ; ce n’est jamais évident à cet âge là (NDRL. 37 ans) de remettre totalement en question son orientation professionnelle, surtout lorsqu’on doit aussi assumer sa vie de famille. Mais si c’était à refaire, je replongerai à corps perdu dedans car ça va changer ma vie et j’en rêvais déjà depuis quelques temps. Je remercie d’ailleurs l’IFCV d’avoir su m’accompagner dans cette transition.