Témoignage

MICKAËL, MANAGER DE RAYON CHEZ CITADIUM -

Mickaël P., a décidé, après son BTS MUC en initial, de tenter sa chance en alternance grâce à une formation Bac+3 en ROGD. Il vient donc nous expliquer les différences majeures entre l’alternance et le suivi en initial.

Pourquoi avez vous choisi de suivre votre formation en alternance ?

Lorsque j’ai effectué mon BTS MUC, je ne m’étais même pas posé la question. Je m’étais simplement inscrit à une école, et j’y avais suivi ma formation. C’est lorsque j’ai voulu entrer sur le marché de l’emploi que j’ai compris que le suivi d’un diplôme en initial avait ses limites. Je comptais en vérité arrêter mes études post-BTS et commencer à travailler tout de suite après l’obtention de mon diplôme. Malheureusement sur chacune de mes prospections, une chose ressortait constamment : le manque d’expérience.

Ca a été difficile à encaisser au début, mais il a fallu trouver une solution. Et pour moi, cette solution était l’alternance.

Quelle est, selon vous, la différence majeure entre l’alternance et l’initial ?

L’alternance propose un rythme de travail beaucoup plus soutenu et demande beaucoup plus d’effort. C’est vrai que l’initial reste très scolaire alors que l’alternance demande à la fois la rigueur du professionnel, et l’apprentissage académique de l’étudiant. De plus, en alternance il n’y a que très peu de moments de repos.

Mais l’expérience qu’apporte l’alternance est extraordinaire. Je pense avoir plus appris en un an d’alternance qu’en deux ans d’initial. Il y a des subtilités, des nuances, des cas particuliers qu’on ne peut pas voir en cours, et c’est cet apprentissage du terrain qui me manquait pour avoir une belle candidature auprès des recruteurs.

Où en êtes vous aujourd’hui ?

Aujourd’hui, je suis chef d’équipe à Citadium. Je m’épanoui vraiment dans mon travail et je ne sais pas si cela aurait pu aussi bien se passer si je n’avais pas fait le Bac+3 ROGD en alternance. Cette formation a été vraiment enrichissante de part toutes les connaissances que j’ai pu y engendrer et la confiance en moi que j’ai gagné grâce à cette partie entreprise.

Avec du recul, je peux comprendre les recruteurs qui avaient rejeté ma candidature lors de mon premier essai après le BTS. Je ne dis pas que je n’aurais pas été compétent, mais je n’aurai pas été opérationnel avant un petit moment, parce que je n’avais pas cette assurance auprès des clients, ni même cette manière de penser la gestion et l’organisation du magasin.

Quel rôle a joué l’IFCV dans cette évolution ?

J’avais pris connaissance de l’IFCV parce que c’était proche de chez moi, et j’en suis très heureux ! J’ai fait mon alternance chez Le Bon Marché, et je les remercie grandement, à la fois pour l’opportunité qu’ils m’ont offerte en me trouvant cette entreprise, mais aussi pour le suivi qu’ils ont pu m’apporter. Ca a été vraiment une expérience responsabilisante qui m’a fait grandir et je recommande l’IFCV les yeux fermés.